Forum Autoroule

Version complète : Ventes aux enchères de voitures sportives, anciennes ou de collection
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45
(02-09-2018, 08:26 AM)nano49 a écrit : [ -> ]
(02-08-2018, 08:18 PM)Zed a écrit : [ -> ]
(01-15-2018, 11:50 AM)Zed a écrit : [ -> ]Vente Bonhams en fevrier



C'etait aujourd'hui, par contre c'est un defaut de mise a jour ou rien ne s'est vendu au dela du lot 396 ? Voyons





Edit : c'est bon, la mise a jour a ete faite integralement. Bon, ca s'est bien vendu quand meme, je suis pas sur que la baisse soit encore pour tout de suite Pamafote

En tous cas il semblerait que tout ne se vende plus aussi bien qu'avant: Iso Grifo de Johnny





Oui, enfin qualifier de bide une voiture dont les encheres sont montees a 2m d'€ ... Quelle est la cote du meme modele n'ayant pas appartenu a Johnny ?



Edit : Sur LVA, ils mettent ce modele a 950'000€. SI c'est vrai, 1m€ de plus parce qu'elle a appartenu a Johnny de 66 a 68, c'est deja pas mal je trouve !
(02-11-2018, 01:29 PM)Zed a écrit : [ -> ]
(02-09-2018, 08:26 AM)nano49 a écrit : [ -> ]
(02-08-2018, 08:18 PM)Zed a écrit : [ -> ]
(01-15-2018, 11:50 AM)Zed a écrit : [ -> ]Vente Bonhams en fevrier



C'etait aujourd'hui, par contre c'est un defaut de mise a jour ou rien ne s'est vendu au dela du lot 396 ? Voyons





Edit : c'est bon, la mise a jour a ete faite integralement. Bon, ca s'est bien vendu quand meme, je suis pas sur que la baisse soit encore pour tout de suite Pamafote

En tous cas il semblerait que tout ne se vende plus aussi bien qu'avant: Iso Grifo de Johnny





Oui, enfin qualifier de bide une voiture dont les encheres sont montees a 2m d'€ ... Quelle est la cote du meme modele n'ayant pas appartenu a Johnny ?



Edit : Sur LVA, ils mettent ce modele a 950'000€. SI c'est vrai, 1m€ de plus parce qu'elle a appartenu a Johnny de 66 a 68, c'est deja pas mal je trouve !



Je trouve aussi Icon_biggrin



Mais bon çà à l'air de se fighter pour l'héritage Icon_biggrin
Il tape fort, mais c'est probablement justifié. Lol



*******************************************************



Faux, tromperies, escroqueries et blanchiment…



Le pourquoi et le comment de diverses « ventes aux enchères hyper merdiatisées »…, en ce compris pourquoi certaines de celles-ci, annoncées à grands fracas (sic !), sont annulées pour des raisons grotesquement débilitantes…



Pour ce qui est de la Ferrari « Bardinon » qui devait figurer dans la vente Artcurial de Rétromobile 2018 et qui avait été annoncée avec grand tapage, c’est parce qu’un des héritiers l’a vendue en gré-à-gré, inclus dans le lot des 12 Ferrari de la collection restante, pour 300 millions… et que l’acquéreur n’a pas digéré qu’une des 12 (celle annoncée par Artcurial) soit réservée à la vente Artcurial/Rétromobile 2018, d’où plainte et procès qui bloquent la mascarade de la Ferrari.



Ce fait, remet en cause le battage médiatique de la précédente vente des 5 et 6 février 2016, car une enquête révèle que la Ferrari 1957 type 335 Scaglietti, lot 170) adjugée à 32 millions était déjà vendue au client Américain Mr Ross, AVANT la vente aux enchères Artcurial de 2016… et que pour des raisons de « crédibilité » il avait été décidé de la présenter à la vente aux enchères Artcurial pour faire du « cinéma » et créer un évènement pour une vente à venir ou serait présentée les 12 Ferrari restantes de la Collection-Bardinon…, valeur 300 millions d’€uros !



Maître Hervé Poulain a ainsi tenu une enchère « bidon », une tromperie écœurante orchestrée par Matthieu Lamoure, car la vente « au téléphone » était inexistante, sauf que pour indiquer à l’acquéreur américain (Mr Ross) que « tout se passe bien »…, cela signifie que cette joute homérique « en voulez-vous ? » était du théatre-trompeur…



Le duo Hervé Poulain/Matthieu Lamoure a accepté de se prêter à cette mascarade (une tromperie vis à vis du monde entier) car cela leur offrait un retour publicitaire énorme… et en cette suite, ils ont obtenu (par convention) de recommencer le cirque avec une autre Ferrari qui pouvait atteindre le même chiffre (32,000.000 millions d’€uros)… mais comme un acquéreur, pressenti par un des héritiers, achetait le lot des 12 Ferrari restantes pour 300,000.000 millions d’€uros ca$h, il n’a pas accepté de se prêter à cette fumisterie…, d’où plainte et procès qui font que Matthieu Lamoure s’est fendu d’un communiqué de presse hilarant pour qui connaît le dessous de cette (triste) affaire.



Chez les flics, il est largement reconnu que "les affaires louches" sont résolues en cause d'informateurs (d'informatrices aussi, souvent qualifiées de "putes")...



En matière fiscale, en ce qui inclus le blanchiment et autres méfaits, c'est pareil... sauf que pour les "intervenant(e)s" qui font partie de milieux très très très aisés (trop aisés) ayant des ramifications politiques, l'usage est d'y aller "avec des pincettes" plutôt qu'une pince "mon saigneur"...



Mais, le tourbillon des dizaines de millions aisément gagnés fait tourner la tête et certain(e)s perdent la notion du danger, assurés d'une sorte d'impunité..., surtout lorsqu'ils (et elles) font partie d'un "Grand-Groupe" internationalement connu dans la sphère des peigne-culs !...



Le marché des oeuvres d'art est idéal pour des opérations de faux , usage de faux, d'escroqueries et de blanchiment...

Le principe est simplissime : l'argent qui a été "gagné" (gag!) et qui stagne dans un paradis fiscal, voire une société Off-Shore..., ne peut revenir en France (par exemple), sans que des questions se posent et que des taxes soient perçues...



Donc, il faut monter une stratégie qui peut (voire qui doit) se construire sur un long terme (pour éviter les soupçons et les enquètes..., généralement ce type d'affaire est prescrit après dix ans).



Il est nécessaire d'acheter un maximum d'objets qui sont susceptibles de prendre de la valeur, au moment ou ces objets ne valent quasi-rien..., par exemple des cochons tatoués, des peinturlurations diverses, du caca sur toile, des bagnoles de course sans grande valeur... ainsi que des copies de tout cela (sic !) qui pourront être authentifiées par un expert (il n'existe pas de diplôme d'expert, de même qu'il n'existe aucune école d'expertise, en matière de peinturlurations débiles, de cochons tatoués, de copies de bagnoles et même de voitures de collection, ni surtout concernant les cacas sur toile et autres folies..., c'est donc un milieu propice)...



Dès que "le Bo$$" possède quelques croûtes infâââmes, divers faux plus ou moins authentifiés par des moyens grotesques par des "experts hurluberlus" à grand renfort de pépettes... il est temps d'abord d'en réaliser un article (avec photos) dans "les merdias sous contrôle" afin de préparer la lobotomisation générale...et, après "un certain temps", d'en placer diverses dans une vente aux enchères d'envergure pour assurer un maximum de crédibilité..., et ce avec un autre battage merdiatique, du genre : "On a retrouvé un VanGogh surpeint sur une toile de Picasso qui était elle même peinte au verso d'une esquisse de Léonard de Vinci", valeur basse estimée par la célèbre maison "Gagaga&co" pour 30.000.000 d'euros..., l'oeuvre ayant été acquise 50 anciens Francs, 30 ans plus tôt par un collectionneur dans une brocante de Mesnil-Montant auprès d'une pute de Barbés qui l'avait retrouvée dans le grenier de sa Grand-mère...



C'est le genre d'histoire hyper crédible (gag !) que les beaufs lisent dans divers merdias..., elle est duplicable en toutes matières, en ce compris l'automobile "de collection" qui est le plus grand panier de crabes de notre univers...



Tout le monde crie au miracle... et la vente à lieu de manière hyper merdiatisée...

Paf !

L'oeuvre se vend 32.000.000 (montant au hasard) PAR TELEPHONE (qui est-ce donc ?) ou via un intermédiaire qui ne peut dévoiler le nom de son client... le montant dépasse bien évidemment l'estimation de l'expert (profession je le rappelle qui ne nécessite aucun diplôme), information relayée par la maison de ventes aux enchères elle-même (d'autant plus facilement qu'elle fait partie d'un groupe de presse, qui fait lui même partie de la galaxie d'un milliardaire intouchable)... et par les journaleux et leurs merdias (itou)...

Et puis, c'est fini...



Qui vérifie ?

On se pose des questions... quand même...

Mais comment vérifier ?



Surtout l'identité de l'acquéreur au téléphone...

C'est quand une affaire quasi identique se re-présente avec les mêmes personnes et sociétés, toujours avec une oeuvre de même style, avec une histoire encore plus rocambolesque, que les pandorres et fiscards se disent que des moyens devraient être déployés pour tenter de comprendre... (ils lisent les chroniques de www.GatsbyOnline.com aussi...) !



Et lorsque d'autres oeuvres semblables, par exemple étendu au monde faisandé des bagnoles "de collection" se découvrent avec des doublettes de numéros de châssis..., comme la Bugatti retrouvée dans le fond du lac de Cuomo dont "la doublette" avait été vendue quelques années auparavant à un Japonais par la même maison de vente aux enchères qui vendra l'épave du Lac de Cuomo)..., et comme l'Alfa Roméo 8 bleue faisant partie du patrimone Français, vendue "à la sauvette" en Angleterre, alors qu'existe une autre même Alfa Roméo 8C noire en Allemagne..., et comme la Ferrari Super América, 100% fausse authentifiée par Ferrari, alors que la vraie, volée, a été vendue avec le N° de châssis d'une 330..., alors ça commence à remuer..., mais avec calme et discernement, car l'Etat Français possède lui-même des "oeuvres" du même tonneau qui contribuent à augmenter artificiellement la valeur du Patrimoine national...



Les exemples sont légions.



Comme le fisc (Bercy) commence à s'en inquiéter, ils commencent (enfin) à surveiller le grouillement des crabes dans le panier...

Et, pour ne pas qu'on découvre le filon, certain(e)s qui pensent plus loin (les avocats des divers "BO$$"), leurs conseillent "de la mettre en sourdine"...

Voilà... pourquoi certaines oeuvres sont retirées de diverses ventes...



http://www.gatsbyonline.com/automobile/l...on-357151/
Les copies dans le monde de l'ancienne sont un vrai problème.

Les bugattis par exemple quasiment aucune 35 n'est 100% vraie.

J'ai faillis acheter une 35 en pièces à remonter avec des potes certifié vraie, au final le carter de boite l'était peut être.

Les mécaniques sont tellement simple que tout est refait et amélioré mais non conforme à l'origine.

Pour les 35 les vilos sur palier lisse sont plus que courant alors que l'origine est assemblé et monté sur roulement.

Pour le coup elle était quasiment complète avec de blocs faux mais de "belles copies" vendues 20k€ le bloc de 4 cylindres par les anglais.

Je n'ai pas pu m'empêcher de dire au vendeur qu'avec 5k€ je lui en fait un et je fais de la marge.

Elle n'avait pas de numéro chassis "c'est pas grave tu en prends un d'une détruite ou un numéro qui est dans la logique de numérotation bug' mais jamais produit"

bref...

Du flan, du flan et encore du flan.

Pour des évènement comme les remparts d'Angoulême si on vire les fausses bug' le plateau bug' est vide.

Ces caisses sont une aubaine pour les faussaires, la mécanique est basique aucuns traitement spécial ou pièce réellement complexe à usiner, elles sont assez vieille pour qu'il n'y ai plus vraiment d'expert et tout le monde dit qu'elles coutent cher.

A côté d'une 35 le niveau technique d'une cat' fait rêver et pourtant la cat' est plus proche de la charrette à cheval que de la formule 1...
Pour la Type 35, il y a quand même Rondoni qui les connait un peu en france
Oui quelques rare qui ne sont pas là pour rétablir la vérité dans la plupart des cas.
Chez Osenat fin du mois , vente de la collection Fleury ( 2002 Turbo , plusieurs R5 Turbo , cab 325i e30 ... ) .



j'étais en cours avec son fils (anthony) si des autos vous interessent Mp
(03-06-2018, 02:32 PM)naturo a écrit : [ -> ]Chez Osenat fin du mois , vente de la collection Fleury ( 2002 Turbo , plusieurs R5 Turbo , cab 325i e30 ... ) .



j'étais en cours avec son fils (anthony) si des autos vous interessent Mp



Ok, un lien vers le catalogue peut etre ? J'arrive pas a trouver sur leur site.
(02-16-2018, 11:36 AM)Steph117 a écrit : [ -> ]Il tape fort, mais c'est probablement justifié. Lol



*******************************************************



Faux, tromperies, escroqueries et blanchiment…



Le pourquoi et le comment de diverses « ventes aux enchères hyper merdiatisées »…, en ce compris pourquoi certaines de celles-ci, annoncées à grands fracas (sic !), sont annulées pour des raisons grotesquement débilitantes…



Pour ce qui est de la Ferrari « Bardinon » qui devait figurer dans la vente Artcurial de Rétromobile 2018 et qui avait été annoncée avec grand tapage, c’est parce qu’un des héritiers l’a vendue en gré-à-gré, inclus dans le lot des 12 Ferrari de la collection restante, pour 300 millions… et que l’acquéreur n’a pas digéré qu’une des 12 (celle annoncée par Artcurial) soit réservée à la vente Artcurial/Rétromobile 2018, d’où plainte et procès qui bloquent la mascarade de la Ferrari.



Ce fait, remet en cause le battage médiatique de la précédente vente des 5 et 6 février 2016, car une enquête révèle que la Ferrari 1957 type 335 Scaglietti, lot 170) adjugée à 32 millions était déjà vendue au client Américain Mr Ross, AVANT la vente aux enchères Artcurial de 2016… et que pour des raisons de « crédibilité » il avait été décidé de la présenter à la vente aux enchères Artcurial pour faire du « cinéma » et créer un évènement pour une vente à venir ou serait présentée les 12 Ferrari restantes de la Collection-Bardinon…, valeur 300 millions d’€uros !



Maître Hervé Poulain a ainsi tenu une enchère « bidon », une tromperie écœurante orchestrée par Matthieu Lamoure, car la vente « au téléphone » était inexistante, sauf que pour indiquer à l’acquéreur américain (Mr Ross) que « tout se passe bien »…, cela signifie que cette joute homérique « en voulez-vous ? » était du théatre-trompeur…



Le duo Hervé Poulain/Matthieu Lamoure a accepté de se prêter à cette mascarade (une tromperie vis à vis du monde entier) car cela leur offrait un retour publicitaire énorme… et en cette suite, ils ont obtenu (par convention) de recommencer le cirque avec une autre Ferrari qui pouvait atteindre le même chiffre (32,000.000 millions d’€uros)… mais comme un acquéreur, pressenti par un des héritiers, achetait le lot des 12 Ferrari restantes pour 300,000.000 millions d’€uros ca$h, il n’a pas accepté de se prêter à cette fumisterie…, d’où plainte et procès qui font que Matthieu Lamoure s’est fendu d’un communiqué de presse hilarant pour qui connaît le dessous de cette (triste) affaire.



Chez les flics, il est largement reconnu que "les affaires louches" sont résolues en cause d'informateurs (d'informatrices aussi, souvent qualifiées de "putes")...



En matière fiscale, en ce qui inclus le blanchiment et autres méfaits, c'est pareil... sauf que pour les "intervenant(e)s" qui font partie de milieux très très très aisés (trop aisés) ayant des ramifications politiques, l'usage est d'y aller "avec des pincettes" plutôt qu'une pince "mon saigneur"...



Mais, le tourbillon des dizaines de millions aisément gagnés fait tourner la tête et certain(e)s perdent la notion du danger, assurés d'une sorte d'impunité..., surtout lorsqu'ils (et elles) font partie d'un "Grand-Groupe" internationalement connu dans la sphère des peigne-culs !...



Le marché des oeuvres d'art est idéal pour des opérations de faux , usage de faux, d'escroqueries et de blanchiment...

Le principe est simplissime : l'argent qui a été "gagné" (gag!) et qui stagne dans un paradis fiscal, voire une société Off-Shore..., ne peut revenir en France (par exemple), sans que des questions se posent et que des taxes soient perçues...



Donc, il faut monter une stratégie qui peut (voire qui doit) se construire sur un long terme (pour éviter les soupçons et les enquètes..., généralement ce type d'affaire est prescrit après dix ans).



Il est nécessaire d'acheter un maximum d'objets qui sont susceptibles de prendre de la valeur, au moment ou ces objets ne valent quasi-rien..., par exemple des cochons tatoués, des peinturlurations diverses, du caca sur toile, des bagnoles de course sans grande valeur... ainsi que des copies de tout cela (sic !) qui pourront être authentifiées par un expert (il n'existe pas de diplôme d'expert, de même qu'il n'existe aucune école d'expertise, en matière de peinturlurations débiles, de cochons tatoués, de copies de bagnoles et même de voitures de collection, ni surtout concernant les cacas sur toile et autres folies..., c'est donc un milieu propice)...



Dès que "le Bo$$" possède quelques croûtes infâââmes, divers faux plus ou moins authentifiés par des moyens grotesques par des "experts hurluberlus" à grand renfort de pépettes... il est temps d'abord d'en réaliser un article (avec photos) dans "les merdias sous contrôle" afin de préparer la lobotomisation générale...et, après "un certain temps", d'en placer diverses dans une vente aux enchères d'envergure pour assurer un maximum de crédibilité..., et ce avec un autre battage merdiatique, du genre : "On a retrouvé un VanGogh surpeint sur une toile de Picasso qui était elle même peinte au verso d'une esquisse de Léonard de Vinci", valeur basse estimée par la célèbre maison "Gagaga&co" pour 30.000.000 d'euros..., l'oeuvre ayant été acquise 50 anciens Francs, 30 ans plus tôt par un collectionneur dans une brocante de Mesnil-Montant auprès d'une pute de Barbés qui l'avait retrouvée dans le grenier de sa Grand-mère...



C'est le genre d'histoire hyper crédible (gag !) que les beaufs lisent dans divers merdias..., elle est duplicable en toutes matières, en ce compris l'automobile "de collection" qui est le plus grand panier de crabes de notre univers...



Tout le monde crie au miracle... et la vente à lieu de manière hyper merdiatisée...

Paf !

L'oeuvre se vend 32.000.000 (montant au hasard) PAR TELEPHONE (qui est-ce donc ?) ou via un intermédiaire qui ne peut dévoiler le nom de son client... le montant dépasse bien évidemment l'estimation de l'expert (profession je le rappelle qui ne nécessite aucun diplôme), information relayée par la maison de ventes aux enchères elle-même (d'autant plus facilement qu'elle fait partie d'un groupe de presse, qui fait lui même partie de la galaxie d'un milliardaire intouchable)... et par les journaleux et leurs merdias (itou)...

Et puis, c'est fini...



Qui vérifie ?

On se pose des questions... quand même...

Mais comment vérifier ?



Surtout l'identité de l'acquéreur au téléphone...

C'est quand une affaire quasi identique se re-présente avec les mêmes personnes et sociétés, toujours avec une oeuvre de même style, avec une histoire encore plus rocambolesque, que les pandorres et fiscards se disent que des moyens devraient être déployés pour tenter de comprendre... (ils lisent les chroniques de www.GatsbyOnline.com aussi...) !



Et lorsque d'autres oeuvres semblables, par exemple étendu au monde faisandé des bagnoles "de collection" se découvrent avec des doublettes de numéros de châssis..., comme la Bugatti retrouvée dans le fond du lac de Cuomo dont "la doublette" avait été vendue quelques années auparavant à un Japonais par la même maison de vente aux enchères qui vendra l'épave du Lac de Cuomo)..., et comme l'Alfa Roméo 8 bleue faisant partie du patrimone Français, vendue "à la sauvette" en Angleterre, alors qu'existe une autre même Alfa Roméo 8C noire en Allemagne..., et comme la Ferrari Super América, 100% fausse authentifiée par Ferrari, alors que la vraie, volée, a été vendue avec le N° de châssis d'une 330..., alors ça commence à remuer..., mais avec calme et discernement, car l'Etat Français possède lui-même des "oeuvres" du même tonneau qui contribuent à augmenter artificiellement la valeur du Patrimoine national...



Les exemples sont légions.



Comme le fisc (Bercy) commence à s'en inquiéter, ils commencent (enfin) à surveiller le grouillement des crabes dans le panier...

Et, pour ne pas qu'on découvre le filon, certain(e)s qui pensent plus loin (les avocats des divers "BO$$"), leurs conseillent "de la mettre en sourdine"...

Voilà... pourquoi certaines oeuvres sont retirées de diverses ventes...



http://www.gatsbyonline.com/automobile/l...on-357151/



Je viens de lire son blog. C'est hallucinant.

Un ami m'avait parlé des arnaques de Poulain lors des ventes, notamment d'une RS 2.7 qui avait été vendue sous la réserve contre l'autorisation du propriétaire ... qui n'a rien eu à dire...

Sale, très sale milieu.
Superbe. Tu penses que ca vaut combien maintenant un modele comme ca ?
au vue des dernières ventes des 2 dernières années, pour un modèle aussi joli et aussi bien entretenu que celui-ci la fourchette de prix indiquée est correcte et dans les prix constatés
Pour ceux qui ont loupé la XM de Navarro lors de la vente du conservatoire Citroën, celle du préfet Erignac sera proposée à la vente lors de L'Avignon Motor Festival le 25 Mai prochain :



http://leclere-mdv.com/html/index.jsp?id...e=&aff=5&r=



Il y a egalement la Safrane biturbo de Louis Nicollin dans le catalogue
(03-11-2018, 10:58 AM)Maguy a écrit : [ -> ]celle du préfet Erignac



Citation :Cette XM dont la date de première mise en circulation remonte à 1980 a été intégralement refaite par la succursale Citroën d'Aurillac en 1986, y compris sa peinture, avec un échange standard du moteur.

Huh
C'est d'autant plus extraordinaire... La XM ayant été commercialisée en 1989 ou 1990.



Encore un passe droit des hauts fonctionnaires sans doute, le préfet Erignac aurait donc touché sa XM 9 ou 10 ans avant qu'elle ne soit officiellement commercialisée Happy
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45