Ford Explorer 2020
L'apache yderme
#1
Je vous en parle non pas par passion du modèle, mais parce que son importation dans la gamme de Ford Europe illustre assez bien la contre-productivité des normes d'émissions imposées aux constructeurs automobiles. En effet, ce sont elles qui ont conduit Ford à importer et vendre en France ce SUV de 2,5 tonnes mu par un V6 essence de 3 litres de cylindrée, délivrant 357 chevaux, car son hybridation lui permet d'obtenir une moyenne de 66 grammes de CO2 rejetés par kilomètre parcouru. La consommation moyenne normalisée est annoncée à 2,9 litres aux 100 kilomètres. Avouez que c'est assez fort de café ! la transmission est confiée à une boîte de vitesses automatisée à 10 rapports. Ainsi gréée, l'auto promet 230 km/h en pointe, et un 0 à 100 km/h en à peine 6 secondes.

Voici donc sur nos routes le Ford Explorer, qui sera proposé dans nos contrées exclusivement en motorisation hybride rechargeable :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619139.jpg]

L'Explorer, c'est le SUV "milieu de gamme" aux US : comprenez, il mesure "à peine" (!) 5 mètres de long ! L'auto, présentant - tradition américaine - une finition très moyenne mais un niveau d'équipement pléthorique, est proposée en France à 77000 euros (sans malus). Un pack à 2000€ ajoute quelques babioles (projecteurs avant full LED et volant chauffant), mais sinon c'est tout.

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619140.jpg]

Alors vous allez me dire "oui mais c'est gros, moche et ça sert à rien". Moi je dis, pour tracter la Cat' de circuit en circuit (sachant que dans les faits, il pourrait en tracter 4 ou 5), ça se réfléchit. Parce que l'auto n'est pas moche (je trouve), et propose une puissance cumulée de 457 chevaux tout de même (dont 100 équidés survoltés).

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619142.jpg]

Cette livrée bleue avec sigles noir mat lui va à ravir je trouve. De série, seuls les feux de croisement sont à LED (full LED sur la finition haute) :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619143.jpg]

Les projecteurs arrières sont à LED également :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619144.jpg]

OK, la finition est basique (plastiques durs, ajustements... aléatoires, qualité du cuir des sièges quelconque), mais l'habitacle est simplement immense pour 7 passagers adultes :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619146.jpg]

L'immense toit (ouvrant) panoramique est de série, la banquette arrière est en réalité composée de 3 sièges indépendants montés sur rails coulissants, l'absence de tunnel de transmission offre un confortable espace pour les jambes des passagers, et les sièges de troisième rang se déploient et se rabattent électriquement :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619147.jpg]

En configuration 7 places, le coffre est certes réduit, mais une fois la totalité des sièges rabattus, ce sont pas moins de 2300 litres qui s'offrent à vous :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619148.jpg]

De série, les 7 sièges sont chauffants, les sièges avant étant également massants et ventilés. La sono B&O de 980 watts diffusés via 14 hauts parleurs est également de série. La seule option disponible est la peinture métallisée, vendue entre 950 et 1300€ selon la teinte.

Pour ne rien gâcher, les différents articles que j'ai pu lire font état d'un comportement routier plutôt dans le haut du panier, offrant un équilibre subtil entre confort et sportivité. Et la sonorité du V6 suralimenté est - paraît-il - plutôt très sympa pour un SUV :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619152.jpg]

L'auto propose d'innombrables modes de traction (en réalité, on en dénombre 7 : normal, trail, sport, terrain glissant, remorquage, neige/sable et pente raide), adaptés aux différents types de terrain rencontrés et privilégiant soit l'autonomie électrique, soit la puissance, soit... les deux.

Le système de bord est tactile, permet d'accéder à l'ensemble des paramètres du véhicule. La connexion 4G de l'auto permet de connecter en haut débit jusqu'à 10 appareils différents.

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619145.jpg]

A priori, en conditions hivernales la batterie du bébé (d'une capacité dépassant les 13 kWh) garantit 20 vrais kilomètres d'autonomie, celle-ci pouvant aller jusqu'à 40 km en conditions favorables. L'Explorer est homologué pour tracter jusqu'à 2500 kilos, ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes avec 825 Nm de couple à un régime de 2500 tours / minute...

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619153.jpg]

Le combiné d'instruments numérique propose un assistant de conduite qui aide le conducteur à économiser de l'énergie, ainsi qu'une fonction de conduite autonome de niveau 2 :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619154.jpg]

Il semble notamment que, selon le mode enclenché, le poids conséquent du bestiau soit judicieusement mis à profit pour recharger la batterie lors des phases de décélération. La commande de boîte rotative sur le tunnel central est secondée par des palettes au volant :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619155.jpg]

Gadget désormais incontournable, l'auto propose entre babioles la recharge du smartphone par induction :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619156.jpg]

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619136.jpg]

La durée de recharge complète est inférieure à 4 heures si l'on dispose d'un chargeur à domicile, et de 6 heures sur une simple prise 220V :

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619149.jpg]

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619151.jpg]

La transmission intégrale et la garde au sol majorée offrent des aptitudes pas si ridicules hors des sentiers revêtus, même si dans les faits l'Explorer demeure un SUV routier, et non un vrai 4x4 :

[Image: S0-essai-ford-explorer-2020-le-paradoxe-co2-619302.jpg]

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619137.jpg]

[Image: S0-essai-ford-explorer-le-paradoxe-co2-619141.jpg]

La concurrence allemande propose des engins comparables, mais il vous faudra débourser au bas mot 15000 euros de plus pour atteindre le même niveau d'équipement (mais avec des plastiques moussés bien ajustés).
You can't live at all, unless you can live fully, now
Répondre
#2
La finition haute propose notamment, pour 2000€ de plus en France, une finition ST avec des jantes de 20" ou même 21", des composants noir mat (coques de rétroviseurs, rails de toit...) et des boucliers ajourés, qui lui donnent une bouille encore plus attractive :

[Image: 12-explorer-st-1547231915.jpg?crop=1xw:1...size=980:*]

[Image: 1-explorer-st-1547231919.jpg]

[Image: 7-explorer-st-1547231918.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 9-explorer-st-1547231918.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 6-explorer-st-1547231918.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 11-explorer-st-1547231917.jpg?crop=1xw:1...size=980:*]

[Image: 13-explorer-st-1547231915.jpg?crop=1xw:1...size=980:*]

Aux Etats-Unis, l'auto est proposée en configuration 6 sièges individuels :

[Image: 18-explorer-st-1547231916.jpg?crop=1xw:1...size=980:*]

[Image: 5-explorer-st-1547231918.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 4-explorer-st-1547231918.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 2-explorer-st-1547231920.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]

[Image: 3-explorer-st-1547231919.jpg?crop=1xw:1x...size=980:*]
You can't live at all, unless you can live fully, now
Répondre
#3
Je le trouve vraiment chouette, nette préférence pour la version ST avec son surplus d'agressivité, vraiment sympa!! Love
Répondre
#4
Le même moteur dans une berline ou un break sympa (en ST Line), j'aimerais tester  Love !

Pour le reste, trop SUV et trop gros pour moi, je n'accroche pas.
A l'attraction de la Cat' résister il faut.
Très fort me montrer je dois.
A NLV jamais ne dois aller...
Répondre


Atteindre :